Traces

Je travaille avec de la cire et une gomme qui repousse le trait initialement dessiné pour former une nouvelle image qui prend corps sur le motif. S’il est important pour moi de garder la trace de ce qui a été, le repentir s’impose comme technique systématique. Les reliques sont véritablement sculptées plus qu’elles ne sont dessinées.

La «sculpture» sur papier est précisée en rajoutant à la cire de la pâte à modeler à peine colorée et des matières grasses telles que les bâtons d’huile ou de la résine de goudron de pin.

Recueils

Archétypes

Impressions